Bertrand Gaudillère

 A Briançon, il y a le refuges solidaire pour prendre en charge les migrants qui débarquent chaque jour, mais il y aussi un formidable réseau de solidarité qui passe entre autre par le squat Marcel sans frontières, une ancienne maison abandonnée sur le bord d'une route en sortie de ville. C’est un lieu de vie autogéré plus qu’un lieu de passage. Ici on tente de reprendre pied dans une forme de normalité du quotidien mais les places sont peu nombreuses. 
Ici on a croisé Anselme, qui est arrivé de Côte d'ivoire depuis quelques jours seulement, qui est passé par la Lybie... la Sicile, l'Italie, pour finalement débarquer au milieu de ces montagnes encore enneigées. Il a 25 ans, il fait du rap. Il écrit des textes qui racontent son exil dans son grand cahier violet. Bientôt il posera sa voix sur les instrumentaux qu’il écoute via son portable et Youtube… 
 A Briançon, il y a le refuges solidaire pour prendre en charge les migrants qui débarquent chaque jour, mais il y aussi un formidable réseau de solidarité qui passe entre autre par le squat Marcel sans frontières, une ancienne maison abandonnée sur le bord d'une route en sortie de ville. C’est un lieu de vie autogéré plus qu’un lieu de passage. Ici on tente de reprendre pied dans une forme de normalité du quotidien mais les places sont peu nombreuses. 
Ici on a croisé Anselme, qui est arrivé de Côte d'ivoire depuis quelques jours seulement, qui est passé par la Lybie... la Sicile, l'Italie, pour finalement débarquer au milieu de ces montagnes encore enneigées. Il a 25 ans, il fait du rap. Il écrit des textes qui racontent son exil dans son grand cahier violet. Bientôt il posera sa voix sur les instrumentaux qu’il écoute via son portable et Youtube… 

Bertrand Gaudillère

80.00

A Briançon, il y a le refuges solidaire pour prendre en charge les migrants qui débarquent chaque jour, mais il y aussi un formidable réseau de solidarité qui passe entre autre par le squat Marcel sans frontières, une ancienne maison abandonnée sur le bord d'une route en sortie de ville. C’est un lieu de vie autogéré plus qu’un lieu de passage. Ici on tente de reprendre pied dans une forme de normalité du quotidien mais les places sont peu nombreuses.

Ici on a croisé Anselme, qui est arrivé de Côte d'ivoire depuis quelques jours seulement, qui est passé par la Lybie... la Sicile, l'Italie, pour finalement débarquer au milieu de ces montagnes encore enneigées. Il a 25 ans, il fait du rap. Il écrit des textes qui racontent son exil dans son grand cahier violet. Bientôt il posera sa voix sur les instrumentaux qu’il écoute via son portable et Youtube…

Quantity:
Add To Cart