"Occupy Gezi"

Manifeste 1, de la République de Gézi
Toi:
Sa mère et son père avaient été terrifiés par les coups d’Etat de 1970 et 1980,
Sa grande-mère et son grand-père avaient été humiliés par le coup d’Etat de 1960,
L’enfant d’une histoire qui a fait preuve d’heroïsme,
Etreprenant d’écrire son destin aujourd’hui:
Tu a été élevé comme apolitique.
On avait dit que tu ne servirais à rien.
Ceux qui devaient te représenter
Se font une fausse illusion de te diriger,
En croyant que tu soit silencieux et éteint,
Mais tu a dit ‘cela suffit’.
En se réveillant avec l’innocence de ‘quelquesarbres’,
Tu a donné leçon de bon sens et de la résistance aumonde entier.
Sans arrière-pensée, ni leader et soudain…
Ô çapulcu (tchapoulleur: pilleur) de toi,
Tu es unique dans le monde avec ta résistance
Est-ce que tu t’es demande: ‘pourqoi je suis ici’:
Toi qui son âge d’étudiant a été réduite à l’obéissance
Sa nature a été massacrée
Sa personnalité a été quitté au compte de dirigeants,
Qu’on a été essayé de laisser sans savoir sonhistoire,
Mais toi qui a donné la leçon de l’histoire, culture et de l’humanité aux savants
Tu fais entrer l’âme de l’Anatolie dans un petit parc.
Nous sommes à Gezi:
Regardes et aperçois tous tes gens des miliers decouleurs
Qui retourn atour de toi.
Ils  sont tous des enfants de cette patrie comme toi:
Du grand frère, de la grande sœur, du maître et sonamoureux,
Du frère, du camarade, de l’ami kurd et du chef,
Du féministe, du gay, du transsexuel,
Du gauche, du droite, du centre
De l’Islam, de non-Islam, de l’athéiste
De toute la couleur des supporteurs créatifs dufootball:
Notre amour est quelque chose qui durera tout unevie.
Nous écrivons l’histoire avec notre existence,
Formons notre avenir avec notre unité.
Quelque soit notre âge, nous sommes tous desenfants.
Parce que la plupart de nous, sont nés il y a 15 jours,
Même nos villes sont envahis par la fumée du gaz et de la violence,
C’est la prèmiere fois que nous respirons la liberté,
Nous parlons de la fraternité
Respire profondement cet air:
Nous n’avons jamais  été si complet,
Jamais  été si libre!
Nous ne sommes pas des arbres mais des grains pourl’instant;
Venant sa force de ses différences, et son unité deson histoire,
Mon ami qui a la vertu dans son courage,
L’honêteté dans sa croyance,
Décidé dans son honêteté!
Regarde les gens autours de toi,
Comment leurs têtes sont toute droite et commentleurs yeux sont brillants.
Si tu veux que le pays sur lequel tu survies soittoujours
Si démocratique, libre et courageux,
Cries-toi cela au monde comme Gezi.
Pour se purifier de notre séparations entre nous,
Pour se secouer du passé qu’on nous impose,
Pour crier tous ensemble que nous nettoyerons,
Notre parc, notre rue, nos villes, notre foot, notrepolitique…
Brièvement notre pays