#assignement

Les arbres de Verdun, déplacés pour le climat

Retouvez ici le grand format d'angela Bolis sur lemonde.fr

Brigitte Musch, responsable du conservatoire génétique des arbres forestiers, et un ouvrier de l'ONF, sur une parcelle de la forêt Domaniale de Verdun. Meuse, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, 09.05.2016

Compenser les espaces bétonnés en restaurant des écosystèmes ; congeler les semences d’espèces en voie de disparition ; déplacer les arbres rattrapés par le changement climatique ; réensauvager la campagne ou revégétaliser les villes… Ces «  solutions » techniques et scientifiques, si elles accordent un sursis à une biodiversité en péril, posent aussi question. A travers elles, ne prétend-on pas une fois encore gérer la nature à notre guise, non plus pour la détruire, mais cette fois pour la déménager, la reconstituer, la maintenir artificiellement en vie ? Et ces mesures ne laisseront-elles pas accroire que l’on pourra éviter de s’attaquer à la racine du problème : un modèle de développement en déséquilibre avec les ressources planétaires ?